Penda Konte, institutrice âgée d’une trentaine d’années, est décédée ce vendredi après avoir donné naissance à ses jumeaux à l’hôpital de Sédhiou. Elle a été évacuée depuis Kolda  par un véhicule de type 7 places parce que la seule ambulance de l’hôpital régional de la localité n’est pas fonctionnelle. Les nouvelles sont rassurantes, par contre, pour les nouveau-nés.

“#KOLDA, l’État du #Sénégal Est le Seul Responsable de la mort de l’institutrice #Penda_Konte qui a perdu la vie en donnant la vie à des Jumeaux en raison de l’absence de gynécologue depuis plus de 3 mois et de soins médicaux de qualité à l’hôpital régional. Elle a été évacuée à Sedhiou par un véhicule 7 places parce que l’ambulance de l’hôpital régional n’est pas fonctionnelle. Koldois, Réveillez-vous! L’État considère les Koldois comme des citoyens de second zone. Comment est-il possible dans un pays où on parle d’équité sociale et d’émergence qu’une capitale régionale n’a pas de gynécologue et ni de spécialistes à l’hôpital régional? Le Ministre de la Santé est incapable d’affecter un gynécologue et de médecins spécialistes à l’hôpital régional. Il tient des promesses sans lendemain. Il a sorti une fausse notre de service pour faire croire aux Koldois qu’un gynécologue a été affecté à kolda. Chères populations de kolda, il est temps de se réveiller pour dire non aux foutaises et manque de respect et de considération de l’État envers Kolda”,  a pesté Bouba Beauga Sadio sur Facebook. 

“Abscence de scanner, absence d’ambulances ( une seule vielle ambulance pour toute une region) absence totalecde gynecologue…. voila les maux telle une arme silencieuse qui sont entrain de tuer les femmes koldoise. Voila deux mois nous lansions l allerte pour decrire le dasaroi des femme de kolda en quete de soins. Des femmes sont entrain de mourrir tous les jours a l hopital regional de kolda. Aujourd’hui elles Porte de façon palpable un visage et un nom. Penda konté accouchant de jumeaux partie à fleur de l’âge. Hier seulement seuls dans notre marche pacifique dans laquelle nous avons été dispersé comme de vulgaure criminels et aujourd’hui avec ce cas qui sort au grands jour comme pour nous montrer que nous avions raison….la mort de Penda est un mort qui vient s ajouter à la liste et elle est loin d etre seule mais il faut qu elle soit la derniere. Sur ce nous restons constants dans l’exigence d’un plateu medical adequat. Plus de deplacements pour des accouchements à distance! Plus jamais ça”, revendique Nene Diallo par le même canal.

Pour rappel, les travailleurs de l’hôpital régional de Kolda avaient organisé une marche de protestation pour dénoncer les maux dont souffre la structure sanitaire. Ils seront par la suite dispersés par Les forces de l’ordre. Des blessés ont même été enregistrés lors de cette manifestation.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *