Le capitaine Oumar Touré, en charge de l’enquête dans l’affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko, fait de graves révélations, après celles dites dans sa lettre publiée lundi. Dans un entretien avec le journal « La Tribune », il a révélé que « l’enquête a été bâclée dans la mesure où le procureur leur a mis la pression au point qu’il ne pouvait pas terminer les procès-verbaux ». 

Au cours de l’audition d’Adji Sarr, il déclare que la masseuse lui a confié ceci : «Tonton, est-ce-que je n’aurais pas de problème dans cette affaire ? Je ne veux pas que ma patronne (la propriétaire de Sweet Beauté) qui est à l’hôpital Fann soit au courant.» 

Le capitaine d’ajouter : « Les prélèvements effectués sur la fille sont faux». Aussi, demande-t-il aux Sénégalais d’en tirer les conclusions. Quand il a demandé à la masseuse sa carte nationale d’identité, elle lui a dit que celle-ci est fausse. Dans la carte nationale d’identité, elle a 20 ans alors qu’en réalité elle en a 17 ans. Raison pour laquelle le Doyen des juges a notifié une nouvelle infraction lundi à Ousmane Sonko : « la pédophilie ».


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *