Selon le collectif du personnel de l’usine Twyford (Sindia), pour la deuxième fois, un travailleur sénégalais serait menacé de licenciement après s’être défendu alors que son chef de nationalité chinoise l’aurait attaqué avec une barre de fer.

Ces travailleurs soutiennent qu’au lieu d’entendre toutes les parties, la direction générale a servi une demande d’explication (voir capture) au travailleur sénégalais qui serait sous la menace d’un licenciement. Le personnel n’écarte pas d’aller en grève si cela venait à se concrétiser.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *