Qui est le juge Samba Sall?
Le juge Samba Sall est le juge qui a suivi à deux reprises le procureur de la république, c’est à dire le Sall procureur, en m’envoyant à deux reprises en prison à Rebeuss et au quartier de haute sécurité (QHS) du Camp pénal.

C’est le juge qui après 30 jours passés à la prison de Rebeuss et plus de 90 jours passés à la prison du Camp pénal m’a sorti de prison avec deux libertés provisoires sur la tête. La deuxième fois, il m’a libéré sans que je n’en fasse la demande. Depuis, je suis en liberté provisoire.

C’est risqué de parler des juges et de la justice. Ils emprisonnent si facilement et libèrent avec tant de désinvolture en buvant leur café et en pensant à leur prochain tourisme médical. C’est surtout risqué pour les gens comme moi auxquels rien ne sera pardonné. Avec des gens qui même quand tu n’as rien fait, ils disent que tu as fait il faut être fou pour les critiquer.

Mais quelle justice, quel Sénégal allons-nous léguer à nos enfants?

Le juge Samba Sall et ceux comme lui posent le débat de l’indépendance de la justice.

Il y a des juges qui ne veulent pas être indépendants car il y a des avantages, une carrière, des privilèges en jeu. Des espèces sonnantes et trébuchantes.

Il y a des juges qui veulent être indépendants mais la constitution, les lois, les affectations, les sanctions…les empêchent d’être indépendants. Il s’agit des juges comme Teliko et de tous les autres qui dans l’anonymat résistent.

Il y a des Sénégalais qui ne veulent pas d’une justice indépendante. C’est eux qui font souvent des interventions pour « prouver » leur « utilité » à leur entourage.

La justice néocoloniale est une partie du système. Personne parmi ceux qui sont arrivés au pouvoir n’a voulu la changer. C’est cette même justice qui a emprisonné:

  • Omar Blondin Diop, Mamadou Dia, sous Senghor,
  • Abdoulaye Wade, Abdoulaye Bathily, Landing Savané, Talla Sylla, Mademba Sock sous Abdou Diouf;
  • Idrissa Seck, sous Wade;
  • Karim Wade, Khalifa Sall…sous Macky Sall.

C’est cette même justice qui avalise les coups d’État électoraux, les troisièmes candidatures illégales et illégitimes, qui se déclare incompétente sur tout ce qui concerne le peuple, qui ne s’auto-saisit que contre des adversaires politiques.

Une justice qui garantit l’oppression néocoloniale, sauvegarde les intérêts des entreprises spoliatrices et piétine les droits des travailleurs.

Une justice héritière de la justice coloniale qui a envoyé Aliin Sitoé Diatta, Maam Bamba…en exil.

Une justice de classe que certains tiennent par la gorge avec leur argent.

Le système néocolonial c’est aussi cette justice là qu’il faut enterrer pour une justice au service du peuple, de la sortie du sous-développement.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *